Sécuriser ses données lorsqu’on navigue sur internet pendant les vacances : 10 conseils

« En vacances j’oublie tout » dit la chanson. Mais en matière de cybersécurité, c’est loin d’être vrai ! Les hackers, eux, travaillent toute l’année…

Heureusement, comme la crème solaire vous protège du soleil, il suffit souvent d’avoir les bons réflexes pour passer un été 100% serein.

Zoom sur les 10 habitudes à prendre pour bien sécuriser ses données :

sécuriser ses données vacances

1) Attention aux infos postées sur les réseaux sociaux… ou ailleurs

La star de l’été, c’est indéniablement votre appareil photo. Vous enchaînez les clichés de paysages à couper le souffle, de repas dans un cadre de rêve, de moments privilégiés en famille ou entre amis…

Et avec les smartphones, la tentation est grande de les partager en un clic sur les réseaux sociaux. Vous pensez que vos amis et vos proches vont apprécier ? Dites-vous bien qu’ils ne seront pas les seuls !

La gendarmerie nationale le rappelle chaque année : il ne faut pas indiquer vos dates de congés sur les réseaux sociaux, ni faire comprendre que vous êtes partis pour quelques jours. Sinon, vous fournissez de précieuses informations aux cambrioleurs et à tous les escrocs spécialisés dans l’arnaque au Président.

2) Réveillez votre bon sens : si c’est trop tentant, c’est qu’il y a un piège

Pendant les vacances, tout le monde veut trouver un « bon plan » : un séjour pas cher, et de préférence avec un maximum de services (billets d’avion ou repas inclus, etc…).

Internet offre de formidables opportunités pour comparer les offres et dénicher la perle rare. Mais gare à la cybercriminalité ! Les hackers connaissent bien nos comportements… Une offre promotionnelle ultra-alléchante doit éveiller votre vigilance.

Pour ne pas tomber dans le panneau, vérifiez toutes les informations. Utilisez votre moteur de recherche favori pour chercher des avis, valider l’existence des hôtels… Ce ne sera jamais du temps perdu !

3) Sécuriser ses données sur son smartphone

Comme votre ordinateur, votre smartphone doit être protégé contre les principaux virus, malwares, chevaux de Troie, etc.

Le danger est bien réel : nous utilisons notre smartphone plus de 200 fois par jour et nous effectuons de plus en plus de tâches avec ce petit appareil (consulter nos comptes bancaires, regarder des vidéos, lire nos emails, parcourir les réseaux sociaux, rechercher des informations…).

4) Contrôlez vos données à distance

Personne n’est à l’abri d’un vol de smartphone ! Si l’assurance compense souvent la perte de matériel, vous devez aussi penser à protéger l’immatériel.

Tout le monde ne le sait pas, mais il existe des outils pour pouvoir effacer les données à distance (photos, vidéos, fichiers….). Regardez si votre smartphone ne possède pas déjà ce type de solution (c’est le cas sur iOS). Sinon, téléchargez une application dédiée.

5) Privilégiez les réseaux privés virtuels (VPN)

Les VPN utilisent le chiffrement, une technique qui crypte le contenu de vos informations personnelles lorsqu’elles sont envoyées en ligne. Concrètement, un canal sécurisé est donc créé entre votre ordinateur/smartphone et le serveur VPN.

Évitez toutefois les VPN gratuits, puisque vous ne savez pas dans ce cas qui va avoir accès à vos données de navigation. Or le plus souvent, elles sont collectées pour être ensuite revendues à des tiers.

6) Renforcez vos mots de passe

La faiblesse des mots de passe, souvent utilisés à l’identique pour plusieurs comptes, est du pain béni pour les hackers.

En vacances, ils sont d’autant plus vulnérables. Créer à chaque fois un mot de passe complexe, long et unique vous semble trop fastidieux ? Optez pour un gestionnaire de mots de passe ou pour un outil ultra-performant comme Kryptkey de MDK Solutions.

7) Utilisez vos propres appareils

Savez-vous ce qu’est un « keylogger » ? Cet enregistreur de frappes intelligent collecte à votre insu toutes les informations personnelles (emails, mots de passe…) que vous saisissez. Et où se trouve-t-il ? Le plus souvent sur des ordinateurs publics.

Les ordinateurs publics représentent d’ailleurs un condensé de menaces potentielles. Ils ont pu être piratés, infectés par des virus, et dans tous les cas ils ne sont pas sécurisés. Et s’ils se connectent à Internet, vous ne savez pas comment ils font (via un Wifi public ? une connexion privée mais non protégée ?).

En matière de sécurité informatique, ils n’offrent donc aucune garantie.

8) Fuyez les Wifi publics

Pourquoi ne pas profiter des vacances pour goûter au charme de la déconnexion ? Vous serez beaucoup plus reposé à votre retour de vacances. Mais si vous avez besoin de vous connecter, il ne faut pas hésiter à acheter une carte SIM dans le pays où vous vous trouvez. Cela ne coûte pas très cher et vous serez beaucoup plus tranquille.

Les Wi-fi publics présentent en effet de nombreux inconvénients quand il s’agit de sécuriser ses données :

  • Les informations circulent « en clair », sans aucun chiffrement
  • N’importe qui peut créer un Wifi public au nom trompeur (celui d’un hôtel, d’une gare…) pour mieux vous duper

N’oubliez pas non plus de désactiver la connexion automatique au wifi sur votre smartphone.

Enfin, si vous décidez d’utiliser un wi-fi public, parcourez attentivement les conditions d’utilisation et… mentez : il faut jamais donner votre vraie identité (nom, prénom, date de naissance, adresse email).

9) Nettoyez votre smartphone

Donnez un coup de balai à tout ce qui ne sert pas/plus :

  • Les applications que vous avez installées « pour voir » ou « au cas où »
  • Celles qui se révèlent sensibles et qui ont pu être installées à votre insu (les enfants sont très doués pour ça 🙂 ) comme FaceApp ou sa fausse version pro (voir ici).
  • Toutes les données que votre navigateur adore pré-enregistrer : les hackers n’ont pas besoin d’avoir un accès à toutes vos recherches internet

10) Sensibilisez vos proches et vos collaborateurs

Votre conjoint, vos enfants, vos amis et vos salariés peuvent aussi être la cible des pirates informatiques. Il est donc important de les informer sur les risques encourus et les bonnes pratiques en matière pour sécuriser ses données pendant les vacances.

N’oubliez pas que le maillon faible de la cybercriminalité est toujours le facteur humain !

Bonne vacances !

Partager cette page
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin