Les réseaux sociaux : la nouvelle cible des pirates informatiques

Les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés aujourd’hui. Nombreuses sont les personnes qui les consultent tous les jours et qui affirment même ne pas pouvoir s’en passer au quotidien.

Facebook est le réseau social le plus utilisé par les internautes. Avec son application de messagerie instantanée, Facebook Messenger, d’autres utilisateurs ont été séduits par ce géant du Web.

Mais l’usage de ces nombreux réseaux sociaux nécessite d’être vigilant. En effet, ces derniers sont très sujets aux cyberattaques car ils offrent aux pirates informatiques de nombreuses possibilités d’accès aux données personnelles des utilisateurs. De nouvelles menaces viennent d’être détectées par des spécialistes de la sécurité informatique.

Différents réseaux sociaux .

Virus sur l’application Facebook Messenger

Le virus qui circule actuellement sur Facebook Messenger appartient à la catégorie des malwares. Ce dernier s’installe dès lors que l’utilisateur clique sur un lien vidéo envoyé par un « ami ». En réalité, l’ami en question est une victime, et n’est pas à l’origine de cet envoi.

Les hackers réalisent alors une usurpation d’identité afin de diffuser leurs liens malveillants.

Une fois que ce malware réussit à pénétrer dans l’ordinateur, il met en place une opération d’hameçonnage en volant toutes les données personnelles. Ce virus a une forte capacité à se développer et se répand actuellement dans le monde entier.

Cette cyberattaque aurait, selon certains experts de la sécurité informatique, une fonction purement publicitaire et ne serait donc pas néfaste au bon fonctionnement de l’ordinateur. Mais les personnes utilisant la messagerie instantanée de Facebook se doivent d’être prudentes face à ces menaces bien trop récurrentes.

Pour réagir face à cette attaque, le réseau social Facebook propose à tous ses utilisateurs d’effectuer une analyse anti-virus gratuite.

Instagram, la nouvelle proie des hackers de réseaux sociaux ?

Le réseau social Instagram a lui aussi été récemment victime d’une cyberattaque. Ce sont principalement les célébrités qui étaient visées par ce virus.

Adresses e-mail, numéros de téléphone portable, et photos privées de personnes célèbres auraient été volés et diffusés au plus grand nombre.

Le virus en question aurait alors joué le rôle d’un « proxy web » pour accéder au compte de la personne. Un proxy web est un logiciel informatique qui sert d’intermédiaire entre deux hôtes ou réseaux pour faciliter leurs échanges.

C’est donc par une demande de réinitialisation de mot de passe, auprès des personnes ciblées, que cette cyberattaque a commencé à opérer, pour ensuite récupérer les codes d’accès à leurs comptes Instagram.

C’est donc une attaque basée sur l’aspect humain et non une faille technique. Cela démontre encore une fois l’importance de bonnes pratiques de sécurité informatique.

MDK SolutionsAvis et préconisations de Laurent Brault

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui partout. Ayant bien souvent une fonction assez ludique, les utilisateurs ne pensent pas à l’aspect sécurité. Il est donc facile pour les hackers de pénétrer au sein de ces réseaux pour accéder aux ordinateurs des internautes.

 

De plus, ces réseaux sociaux manipulent une quantité très importante de données personnelles, ils sont la proie privilégiée des attaques.

 

Leur mode d’utilisation les rend difficiles à protéger, d’autant plus que le plus gros hacker est bien souvent l’éditeur du logiciel en question. C’est le cas notamment de Facebook qui a récemment été sanctionné en France et en Espagne pour utilisations abusives des données personnelles de ses utilisateurs à des fins publicitaires (orientation politique, sexuelle, religieuse, etc.).

 

Le réseau social Facebook a réussi, l’an dernier, à faire inverser un jugement de la CNIL belge, non pas en prouvant son innocence, mais en s’appuyant sur le fait que la loi irlandaise s’appliquait à sa structure corporate !

 

Alors, quelles sont les bonnes règles à adopter face à toutes ces cyberattaques ?

 

  • Il faut essayer de limiter au maximum l’utilisation des réseaux sociaux. Oui je sais… pas facile !
  • Ne transmettez pas de données « éminemment personnelles » (orientation politique, sexuelle, religieuse, etc.), ou le moins possible. Car comme nous l’avons vu, le géant Facebook utilise, lui-même, les informations sensibles de ses internautes à leur insu.
  • Nous pouvons, a minima, réduire les risques d’intrusion et d’aspiration de données en étant nous-même très attentifs. Il faut être très vigilants face aux différents liens vidéo, internet, photo… que nous recevons et également vérifier l’origine du ou des contacts à qui nous communiquons des informations personnelles.
  • Un chiffrement de nos données personnelles sur notre ordinateur ainsi qu’un anti-virus à jour permettent davantage de renforcer notre sécurité contre les intrusions via les réseaux sociaux ou via d’autres vecteurs.
Partager cette page
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin