L’IoT : entre paris technologiques et défis informatiques

A l’heure du tout connecté, notre société est plongée dans un flot de données immense et continu ; des données professionnelles autant que des données personnelles. Et ce phénomène est d’autant plus accentué aujourd’hui avec l’apparition de ce que l’on appelle l’IoT, ou IdO, autrement dit l’internet des Objets. Mais qu’en est-il de la sécurité, de la gestion et de la confidentialité des données ?
IdO ou IoT : ces quelques lettres représentent ce vaste réseau mondial, cette infrastructure gigantesque reposant sur l’interconnexion d’objets physiques ou virtuels grâce à des technologies nouvelles.
Plus qu’un simple pan de l’information et de la communication, l’internet des objets constitue un véritable concept au regard de l’immensité des actions rendues possibles. Concrètement, nous sommes littéralement immergés dans l’IoT, que ce soit avec les appareils électroménagers connectés dont nous nous servons au quotidien, les compteurs intelligents, les montres et autres bracelets connectés ou encore les différents capteurs chargés de surveiller nos rythmes de vie dans le but de nous aider à vivre mieux, et toutes ces applications destinées à nous simplifier le quotidien.


Attention au Dark Big Data !
Habitués à ces nouveaux modes de vie où les objets sont connectés les uns entre les autres, à la maison comme au travail, nous n’avons pas forcément conscience des enjeux et des conséquences qu’ils peuvent avoir en termes de sécurité et de confidentialité des données.
Pourtant, il convient de savoir que l’internet des objets est une source considérable pour alimenter le Big Data qui regroupe l’ensemble des données numériques diffusées dans le cadre personnel ou professionnel. Or, ce que l’on ignore trop souvent, c’est qu’il existe un « bon » Big data et un « mauvais » Big Data.
Interrogé dans le cadre d’une interview pour le magazine Pirate Informatique, Laurent Brault, dirigeant de MDK Solutions, s’exprime à propos de la vie privée des utilisateurs de ces objets connectés, en particulier les jeunes générations : « Ils se rendent rarement compte de la façon dont les données sont collectées et encore moins de leur possible exploitation. Il faudrait leur expliquer tous les aspects du Big Data, tout ce qui permet au « bon » Big Data de se développer, et comment participer à ce développement. Il faut également leur expliquer ses côtés « cachés » permettant au  « mauvais » Big Data de prospérer. »
Préserver la sécurité de ses données
Outre le champ des possibles offert par l’internet des objets, l’une des conséquences de ce phénomène est la surveillance exacerbée des données produites, que ce soit à titre personnel ou professionnel. L’une des limites majeures de l’IoT est donc la perte de contrôle concernant la sécurité et la gestion de ces données circulant librement à l’intérieur de la sphère numérique mondiale dans laquelle nous vivons. C’est pourquoi il est essentiel d’être vigilant et de prendre conscience des répercussions que peuvent avoir ces objets en termes de sécurité de nos données.
Et si la vigilance et la prudence sont de mise pour réduire les risques, il peut également s’avérer judicieux d’utiliser des outils de chiffrement des données, cela afin de les protéger d’éventuels piratages et utilisations mal intentionnées. C’est ce que permettent notamment les trois solutions de chiffrement, de sauvegarde et de partage des données proposées par MDK Solutions, à savoir la Kryptkey, NomadVault Pro et NomadVault Evolution.
Simples d’utilisation et accessibles, ces solutions constituent une réponse efficace pour les entreprises et les particuliers désireux de protéger leurs données et garantir leur confidentialité.

Partager cette page
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin